Approche sociologique

Les prestations des familles dans les phases tardives de la vie

Les propriétaires qui créent un deuxième logement dans leur maison le font souvent pour mettre à la disposition de leurs enfants adultes un appartement abordable, adapté aux besoins d’une famille. Dans une habitation pluri-générationnelle, cependant, le quotidien est marqué par d’autres formes de soutien encore. L’article de Heidi Stutz offre un aperçu des services qui s’échangent au sein des familles, en soulignant l’importance socio-économique que ceux-ci revêtent pour les ménages comme pour la société en général.

Quoi qu’en disent ceux qui déplorent le déclin de la famille, et malgré la théorie sociologique de l’isolement structurel des parents âgés dans le « nid vide », la famille ne perd nullement de son importance, même après le départ des enfants. Liées pour la vie, les générations entretiennent, sous la forme de « familles pluri-générationnelles multilocales », des relations d’intimité à distance, et fonctionnent comme un réseau de solidarité à la fois évident et ambivalent.
Heidi Stutz

Heidi Stutz, lic. phil. hist., est associée du Büro für arbeits- und sozialpolitische Studien BASS à Berne. Elle a suivi des études d’histoire économique et de politique économique et sociale. Ses principaux domaines de recherche sont : l'égalité entre hommes et femmes, le marché du travail et la politique familiale.>

www.buerobass.ch

Heidi Stutz