Approche démographique

Jusqu’à quand les maisons individuelles resteront-elles des maisons familiales ?

Daniel Hornung analyse l’influence du vieillissement démographique sur l’occupation des maisons individuelles et sur la composition des ménages qui les habitent. Il montre qu’une meilleure exploitation du parc existant relève aussi de l’intérêt général, en ce qu’elle contribue à lutter contre le mitage du territoire.

Si l’on créait par transformation ou densification, dans un quart des 300 000 maisons individuelles [habitées par une ou deux personnes], un nouveau logement pour deux personnes, cela permettrait d’y accueillir quelque 150 000 habitants supplémentaires. On pourrait ainsi renoncer à la construction de 75 000 logements en rase campagne et réduire les besoins en terrains à bâtir de près de 2500 hectares – soit la surface que l’on consomme en moyenne, à l’échelle du pays, sur plus de deux ans et demi.
Daniel Hornung

Daniel Hornung, Dr rer. pol., a fait des études d’économie politique, de sociologie et de gestion d’entreprise à l’Université de Berne. De 1986 à 2011, il dirige le bureau Hornung Wirtschafts- und Sozialstudien / études économiques et sociales à Berne. Depuis 2011, il est consultant senior et chef de projet auprès d’IC Infraconsult AG, Berne.

Daniel Hornung